« La comédie humaine, la première boutique - First opening store | Page d'accueil | Automne/hiver - Fall/winter 2012 - Yves Saint Laurent »

17/10/2012

Ma rencontre avec Bouchra Jarrar - My fashion meeting with Bouchra Jarrar

bouchra_jarrar_img_8898_north_623x.jpg

Bouchra Jarrar par Karim Sadli pour Vogue.fr

C'est un évènement tellement important et troublant pour moi que je ne sais pas par où commencer. Il y a pourtant un point de départ. C'est une émotion provoquée en janvier 2011 par la découverte du travail d'une créatrice que je ne connaissais pas, Bouchra Jarrar. Aujourd'hui je n'ai pas peur de le dire, j'ai eu un coup de foudre. Cette émotion, je l'ai rapidement couchée sur le blog, déclarant même mon amour à la femme Bouchra Jarrar, à ses silhouettes, à cette allure qu'elle sait donner aux femmes. Inconscient ou prétentieux, je n'en sais rien, mais je souhaitais rencontrer Bouchra pour lui parler, pour lui dire qu'elle avait su m'émouvoir, me toucher. 

Le plus extraordinaire pour moi c'est que la sensibilité a été réciproque. Quand une personne compte pour vous et qu'elle envisage de vous rencontrer elle aussi, c'est une chance à saisir. Croyez moi que pour rien au monde je n'aurai manqué cet instant. Le moment le plus marquant de ma vie dans la relation que j'ai avec la mode !

Si Bouchra est complètement en phase avec l'expression de son travail, délicate, précise, féminine, chic, sensuelle, elle a ce côté mystérieux, envoûtant, discret, des femmes méditerranéennes que je trouve fascinant. Avant de vous proposer le questionnaire soblacktie, auquel Bouchra a accepté de répondre, je voulais la remercier pour l'attention qu'elle a su me montrer et pour sa disponibilité. Avant de la quitter, j'ai partagé un dernier souhait un peu fou, celui de voir la femme de mes rêves (de ma vie) porter ses créations, ultime interprétation pour moi de l'élégance...

It’s such a huge and thrilling event for me that I don’t know from where to start. Yet there is a starting point. It’s an emotion caused in January 2011 by the discover of the work from a creator that I didn’t know, Bouchra Jarrar. Today I’m not afraid to say that I did have a crush. This emotion, I quickly have laid it on the blog, even declaring my love to the woman by Bouchra Jarrar, to her silhouettes, to the style that she knows how to give to women. Unconscious or pretentious, I don’t know that, but my whish was to meet Bouchra, to speak with her, to say that she succeed to touch me.

The most extraordinary for me is that the sensitivity was reciprocal. When someone count for you and that she consider to meet you too, it’s one of opportunities to take. Believe me, for nothing else in the world I would have miss this instant. The biggest highlight of my life in the relationship that I have with fashion !

If Bouchra is completely in line with the expression of her work, delicate, precise, feminine, chic, sensual, she has this mystic side, captivating, discreet, from Mediterranean women that I find fascinating. Before giving you the questionnaire that Bouchra accepted to answer, I wanted to thank her for the attention she gave to me and her availability. Before leaving her I made a last wish, a little mad, the one to see the woman of my dreams (my life) wearing her creations, for me, ultimate rendition of elegancy


1° : si vous étiez un vêtement ? If you were a garment ?
L'ensemble tailleur pantalon, j'ai une attirance pour le pantalon pour ne pas dire de l'amour (lors de notre rencontre, Bouchra portait effectivement un pantalon noir). A woman suit, I’m attracted by pants, not to say I’m in love of them (when we met, Bouchra was wearing black pants).

2° : si vous étiez un sac à main ? If you were a handbag ?
Une chose me dérange dans le sac, il y a cette notion d'enfermement. Je préfère garder les mains libres... One thing bother me with bags, this notion of confinement. I prefer to keep hands free…

3° : si vous étiez un bijou ? If you were a piece of jewellery ?
Une bague en cristal. A cristal ring.

4° : si vous étiez une paire de chaussures ? If you were a pair of shoes ?
Des escarpins, les classiques de chez Louboutin. Stilettos, classic ones from Louboutin.

5° : si vous étiez un accessoire ? If you were an accessory ?
Je ne suis pas portée sur les accessoires. I’m not interested in accessories.

6° : si vous étiez un créateur ? If you were a fashion designer ?
C'est une question délicate, j'ai de l'admiration pour des créateurs, mais le processus de création artistique est intime. D'une manière générale il est complexe d''assumer sa propre personnalité. Nous n'avons sans doute pas besoin d'assumer le talent, la création d'autres personnes. It’s a delicate question, I’ve admiration for creators, but the process of artistic creation is intimate. Generally speaking it is complex to assume our own personality. Though we probably don’t need to assume talent, creation from other ones.

7° : si vous étiez une période de l'histoire d'un point de vue mode ou vestimentaire ? If you were a fashion area ? Les années 30, 60 et notre période contemporaine. 30s, 60s and our contemporary era.

8° : si vous étiez un parfum, une odeur, qui vous fait penser à la mode ? If you were a sent ?
Bel Respiro de Chanel est le parfum qui m'accompagne. Bel Respiro from Chanel is a fragrance which follows me.

9° : si vous étiez un artiste que vous trouvez à la mode, qui vous fait penser à la mode... ? If you were an artist you associante with faction ? Le décorateur Jean-Michel Frank, j'aime l'idée du style et de l'élégance qu'il avait. Précisons qu'il était un proche de Marie-Laure et Charles de Noailles, Robert Mallet-Stevens, une trilogie de personnalités à l'origine de la Villa Noailles, point central du Festival International de la mode à Hyères. Decorator Jean-Michel Franck, I like the idea of style and elegancy he had. To be precise we can add that he was a relative of Marie-Laure and Charles de Noailles, Robert Mallet-Stevens, a trilogy of people at the origin of the Villa Noailles, central point of the Festival International de la mode in Hyères.

10° : si vous étiez un film que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a film you associate with fashion ? La Notte de Michelangelo Antonioni. La Notte of Michelangelo Antonioni.

11° : si vous étiez une chanson que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a song you associate with fashion ? Je suis attachée à l'univers musicale de Christophe. I’m close to musical universe of Christophe.

12° : si vous étiez un livre que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a boom you associate with fashion ? Bonjour tristesse de Françoise Sagan. Bonjour Tristesse of Françoise Sagan.

13° : si vous étiez un magazine de mode ? If you were a fashion magazine ?
Le magazine Self Service. Self Service magazine.

14° : si vous étiez une photo, un photographe de mode ? If you were a fashion photographer or photography ? Le travail de Jean-Baptiste Mondino. The work of Jean-Baptiste Mondino.

15° : si vous étiez un lieu que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a place you associate with fashion ? Saint Germain des Près.

16° : si vous étiez une adresse shopping ? If you were a shopping destination ?
La boutique Comme des Garçons mais aussi Le Bon Marché. The Comme des Garçons store but also Le Bon Marché.

17° : si vous étiez une ville, un pays que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a city or a country you associate with fashion ? Le Japon, un pays que j'aimerai connaître. Japan, a country that I’d like to know.

18° : si vous étiez un objet que vous pourriez associer à la mode... ? If you were an object that makes you think fashion ? Un appareil photo. A camera.

19° : si vous étiez un souvenir que vous pourriez associer à la mode... ? If you were a fashion memory ? Je pense aux couvertures du magazine de mode Vogue US avec des mannequins noires. Ce sont des étapes importantes pour la mode car elle est universelle. Pour information Beverly Johson (en août 1974 mais aussi en 1975 et 1981), Peggy Dillard-Toone (1977 - 3 couvertures), Sheila Johnson (1980), Shari Belafonte (1986), Louise Vyent (1987), Kara Young (1988 - plusieurs couvertures) , Karen Alexander (1989), Naomi Campbell (1989 - plusieurs couvertures), Kiara Kabukuru (1997) et Liya Kebede (2007). I think about covers from Vogue US magazine with black models. These are important milestones for fashion because it is universal. For information…

Bouchra Jarrar, son site mais aussi sur soblacktie.

Commentaires

j'aime beaucoup la photo !

bel article, j'aime les réponses qu'elle a apporté à ce questionnaire :)

Écrit par : maryse | 17/10/2012

Répondre à ce commentaire

@ Maryse : le portrait est superbe, je l'aime beaucoup aussi. Cette rencontre a été passionnante pour moi et encore aujourd'hui je suis stupéfait par les points communs que je partage et qui me rattache très modestement à Bouchra et à son travail. Quelque part cela confirme l'attirance que j'ai pour sa mode.

Écrit par : Pierre-Jean | 17/10/2012

Répondre à ce commentaire

merci PJ pour ce bel interview, je te souhaite encore plein de belles rencontres

Écrit par : ishopforyou | 18/10/2012

Répondre à ce commentaire

@ Anne : merci pour ton soutien, j'espère d'autres belles rencontres mais celle la avait une importance capitale pour moi.

Écrit par : Pierre-Jean | 18/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.