Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La fille du week-end, the week-end girl - Karlie Kloss by Greg Kadel | Page d'accueil | Hugo Boss - par les étudiants d'Esmod - by students from Esmod »

29/10/2012

Paris Fashion Week - Alexander McQueen SS2013

PFW2012_McQueen_DSC_0197

Assister à un défilé de mode, cela équivaut à voir un film, nous sommes confrontés à la dramaturgie de l'instant et cela prend sans doute une tournure supplémentaire quand on est présent à un défilé Alexander McQueen. C'était une première fois pour moi chez McQueen pour la présentation de la collection femme printemps été 2013 et je n'ai pas été déçu...

Attending a fashion show is more less like watching a movie, we are facing the drama of the instant, and this comes to another level when it’s about an Alexander McQueen show. It was a first time for me with McQueen for the presentation of the Women Spring-Summer 2013 collection, and I was not disappointed…


plongé dans le noir, avec en fond sonore le bruit d'une ruche, des abeilles bourdonnantes par millier ! L'ambiance était posée. Une mise en scène qui prend tout son sens à l'apparition de la première silhouette, une apicultrice haute couture, oui parce que le défilé était pour moi plus proche de la haute couture que du prêt à porter. J'ai été fasciné par le mélange de matières, de couleurs, le graphisme des imprimés, les chapeaux avec voilette de protection, les accessoires en écaille (comme de la nougatine ou du miel...) et toujours cet atmosphère pesante mais incroyablement attirante. 

Étrange car après la disparition d'Alexander, Sarah Burton perpétue l'ambiguité de la mode McQueen, une chaleureuse obscurité, un travail brillantissime, élégant, délicat, terriblement fort... je comprends mieux maintenant l'importance de cette maison. C'est quand le prochain défilé McQueen ?

Immersed in the black, as background the noise of a beehive, buzzing bees by thousands ! The atmosphere was set up. A staging which makes any sense when the first silhouette shows-up, a “haute-couture” beekeeper, yes because for me the show was closer from haute-couture than from ready to wear. I was fascinated by the mix of the fabrics, colours, pattern designs, hats with veil, accessories made of tortoise shell (like nougatine or honey…) and always this heavy atmosphere, but incredibly attracting.

Weird because after the loss of Alexander, Sarah Burton perpetuates the ambiguity of McQueen’s fashion, a warm darkness, a brilliant work, elegant, delicate, terribly strong… I understand better now the importance of this brand. When is the next McQueen show ?

PFW2012_McQueen_DSC_0204

PFW2012_McQueen_DSC_0205

PFW2012_McQueen_DSC_0221

PFW2012_McQueen_DSC_0222

PFW2012_McQueen_DSC_0244

PFW2012_McQueen_DSC_0247

PFW2012_McQueen_DSC_0248

© Photos Pierre-Jean Manfreo pour soblacktie

Commentaires

Tes photos sont magnifiques !
Et ce que tu dis est très juste: Burton place chaque fois un peu plus le prêt-à-porter au niveau de la haute-couture.

Écrit par : La fille dans le vieux pull | 29/10/2012

Répondre à ce commentaire

@ la fille dans le vieux pull : vous aussi ! Merci pour ton commentaire, il me fait plaisir, sincèrement j'ai essayé de faire du mieux possible. Même si l'approche de la "culture mode" McQueen est particulière, le travail produit est étonnant et fascinant au delà de toute notion de j'aime j'aime pas.

Écrit par : Pierre-Jean | 31/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.